BRAYTON / JMART : Paris voit rouge !

Le constructeur mondial n°1, partenaire historique de l’évenement, sera représenté en force pour le Supercross de Paris, les 18 et 19 novembre prochains, avec les deux pilotes lui ayant apporté des victoires cette saison sur la scène américaine : Justin BRAYTON, vainqueur à Daytona et Jeremy MARTIN, qui vient de s’emparer de la plaque rouge de leader MX2, suite à sa victoire de Denver !

Le 10 mars 2018, quatre jours avant son 34ème anniversaire, Justin BRAYTON a écrit une page d’histoire de son sport en devenant le vainqueur le plus âgé d’un Supercross de championnat. Le pilote du Team MOTO CONCEPTS a ainsi justifié la confiance de HONDA qui lui confie du matériel d’usine, s’appuyant sur l’expérience du vétéran pour le développer au mieux. Longtemps sur le podium du “provisoire” et finalement 5ème du championnat, “JB10” a tout simplement réalisé la meilleure saison de sa carrière, ferraillant au plus près des MUSQUIN, ANDERSON et autre TOMAC !

Le secret de la forme olympique de BRAYTON réside sans doute dans le fait qu’il se consacre uniquement au SX, mondial bien sûr aux USA et australien en fin d’année. C’est donc un authentique et grand spécialiste du SX qui fait son retour à Paris, où il a déjà été sacré King of Bercy, voici près de 10 ans (2009) ! BRAYTON a aussi excellé cette saison à la faveur de la MONSTER Triple Crown, remportant une des trois “finales” à Atlanta. Or ce format est identique à celui expérimenté l’an dernier (et maintenau cette année bien sûr) par les organisateurs parisiens.

“Ce format me convient parce je sais qu’avec un bon départ et ma vitesse de pointe dans certains endroits cruciaux comme les whoops, je peux l’emporter”,confie le globe trotter originaire de l’Iowa. “Par chance cette année le calendrier me permet de venir à Paris entre deux épreuves de championnat australien, je serai donc en plein dans ma saison hivernale et normalement au top de ma forme. J’ai de grands souvenirs à Paris évidemment, avec ce titre de King à Bercy et je suis super excité à l’idée de revenir, qui plus est dans un grand stade “comme chez nou”s ! Le plateau s’annonce redoutable, avec la crême de la catégorie 450 et celle de la catégorie 250 réunies. Mais en 2009 il y avait James STEWART à Bercy et c’est moi qui suis reparti avec la couronne donc je sais que tout est possible, de toute façon je me sens bien plus compétitif aujourd’hui qu’à l’époque !” 

BRAYTON est le seul pilote à avoir amené HONDA à la victoire en 450 cette saison et Jeremy MARTIN peut en dire autant pour ce qui est de la catégorie 250. Déjà double champion des USA en MX, “JMART” est donc résolument parti à la chasse d’un troisième titre qui le verrait rejoindre les plus grands noms de la catégorie, avec aussi en point de mire une nouvelle sélection pour le MX des Nations, qui se disputera à Red Bud, aux USA.

“Mais ce serait ma dernière apparition en 250 car je veux vraiment monter en 450 l’an prochain, en plein accord avec HONDA”,précise le leader du Team GEICO. “J’ai gagné deux SX cette année et terminé sur le podium de la côte Est en 250 pour la troisième fois mais chaque fois que j’ai pu rouler sur la 450 je me suis trouvé très à l’aise, à commencer évidemment par Daytona 2017 où j’avais terminé second. L’an dernier à Paris je me suis hélas blessé dès les premiers essais donc je n’ai pas pu montrer le meilleur de moi-même à ce public que je découvrais et qui m’a vraiment impressionné par sa ferveur. Cette année j’aurai une bien meilleure préparation en 450 et du matériel officiel, mes ambitions seront donc plus élevées et j’entends bien être compétitif face aux meilleurs de la catégorie-reine, ce sera un test important pour moi, un mois et demi avant Anaheim!”.

 


amet, diam id quis, libero tristique quis dictum adipiscing