1989

29 & 30 NOVEMBRE / 2 & 3 DÉCEMBRE 1989

Alors que se pose une fois de plus le problème de la saturation côté public, les organisateurs ont décidé d’ajouter une quatrième soirée, avec un break d’une journée entre la seconde et la troisième soirée (break durant lequel on modifie quelque peu le circuit que les pilotes emprunteront ensuite en sens inverse). Les provinciaux sont ravis car l’épreuve englobe désormais un week end, et Jean Michel Bayle arrive auréolé de son premier grand succès en supercross, à Tokyo. Il grimpera à trois reprises sur le podium, s’octroyant une belle seconde place derrière Damon Bradshaw (qui devient le plus jeune vainqueur de Bercy) le second soir. Un autre français, Yves Demaria (qui dispute là son second Bercy) se fait lui aussi remarquer en menant deux finales. Mais l’évènement de Bercy VII, c’est bel et bien le premier succès en finale d’un non-américain : l’australien Jeff Leisk, certes formé aux Etats Unis, s’impose en effet lors de la dernière soirée.

Vainqueurs : Ricky JOHNSON (USA, Honda), Damon BRADSHAW (USA, Yamaha), Larry WARD (USA, Suzuki), Jeff LEISK (AUS, Honda) à une reprise.
King of Bercy : Ricky JOHNSON

leo commodo ipsum Curabitur velit, lectus Nullam Aenean ut ut